VISUELNICE2-5

[ JE PREPARE MA SORTIE DE CONFINEMENT ] Avant de foncer voir mon crush, je…

VISUELNICE2-5
 Des rappels plus que jamais nécessaires en sortie de confinement

« Objectif sida zéro » lance une campagne de prévention face à une possible résurgence du VIH et des IST

Dès ce mercredi 6 mai 2020

Alors que l’épidémie de VIH et d’IST a sans doute marqué une pause ces dernières semaines de part la distanciation sociale, il est à craindre que la première phase de déconfinement qui s’ouvre le 11 mai entraine un sentiment de « libération » et une volonté de multiplier les rencontres notamment sexuelles. « Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent », en partenariat avec la COREVIH Paca-Est (coordination régionale de la lutte contre le VIH) dont est membre actif le Centre LGBt Côte d’Azur, , lance aujourd’hui une campagne de prévention incitant chacun et chacune à s’organiser au mieux et à réduire les risques pour anticiper son déconfinement en matière de santé sexuelle. Il s’agit de la première campagne de ce type en France. 

>Le constat : si la période de distanciation sociale a sans doute entrainé une diminution de la circulation du VIH et des IST, l’entrée dans la première phase de déconfinement à partir du 11 mai est en mesure de générer un sentiment de « libération » chez beaucoup et la volonté de profiter de ce sentiment de liberté retrouvé. De plus, cette période contrainte a engendré report des soins, diminution/interruption des activités de consultation en santé sexuelle, renoncement à un dépistage prévu et  maintien de situations ponctuelles d’exposition. Il y a un risque non négligeable d’observer des comportements à risques et une résurgence du VIH et des IST à Nice et dans les Alpes-Maritimes. 

 >Notre objectif : contribuant à la coordination des acteurs de prévention locaux, « le projet Objectif sida zéro et la COREVIH Paca-Est souhaitent tout mettre en oeuvre pour inviter fortement tous les habitants et toutes les habitantes à être prévoyants, à se responsabiliser en réduisant au maximum les risques et à anticiper leur sortie de confinement en matière d’outils de prévention, comme les préservatifs et la PrEP, et de test VIH et IST «  précise le docteur Pascal Pugliese, infectiologue, Président de « Objectif sida zéro » et de la COREVIH Paca-Est.

 >Notre action :

Lancement d’une campagne de sensibilisation visuelle, ciblée sur les réseaux sociaux et les applications de rencontres fréquentées par les populations les plus exposées au VIH, dont les homosexuels et bisexuels masculins. Cette campagne invite chacun à faire son check-up VIH/IST, à se procurer des préservatifs et des auto tests VIH, et à se renseigner pour obtenir une ordonnance PrEP (traitement pris en charge, sous forme de pilule pris par les personnes séronégatives pour leur permettre de le rester). Cette campagne sera aussi relayée avec le hashtag #CheckUpAndFuck.

 Cette campagne renvoie vers un numéro de téléphone permettant aux personnes d’avoir plus d’info sur les préconisations, les outils et les lieux de proximité ressource. Cette ligne, le 04 699 667 99, est joignable 7 jours sur 7 de midi à 20 heures. Elle est gratuite. Elle a été créée à l’occasion de l’entrée en confinement avec l’appui d’associations expertes : Ac Sida, AIDES Nice, Centre LGBT Côte d’Azur, Enipse.

Cette campagne s’appuie sur un dispositif déployé par « Objectif sida zéro » et les acteurs  :

- Ouverture le 30 mars dernier d’un service d’envoi d’auto test VIH à domicile (en appelant cette même ligne d’appel pré-citée)

- Ouverture de téléconsultations PrEP accessibles à toutes et tous et permettant d’en savoir plus , via le CEGIDD de Nice, le CHU de Nice ou chez AIDES SPOT Marshall

- Installation au Centre LGBT Côte d’Azur, 123 rue de Roquebillière à Nice, d’un distributeur gratuit de préservatifs et de gel lubrifiant disponible 7/7 et 24/24. Mise à disposition de 3000 préservatifs au Secours Populaire pour intégration du kit hygiène des personnes précaires et mise à disposition de 1000 préservatifs à la FACE pour distribution aux étudiants précaires via son épicerie sociale.

- Possibilité de réaliser un bilan biologique initial avant la sortie de confinement si vous avez eu des prises de risque durant cette période ainsi qu’un bilan un mois après le déconfinement. Pour cela, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin traitant ou nous faire une demande d’ordonnance par mail à usagers-corevih@chu-nice.fr. Privilégier les laboratoires d’analyses médicales à proximité de chez vous (une cartographie est disponible sur le site : https://www.objectifsidazero.org/vihtest)  et contactez-les au préalable pour vous renseigner des modifications d’horaires d’ouvertures. Il est toujours possible aussi de faire un VIH TEST, c’est à dire un test de dépistage du VIH dans tous les laboratoires d’analyse médicale des Alpes-Maritimes, sans rendez-vous, sans ordonnance et sans avance de frais.

 >Rappel :  la période qui s’ouvre le 11 mai n’est que la première phase du déconfinement et ne manque pas la fin de l’épidémie de Covid 19. Conscient des réalités vécues, les acteurs locaux mobilisés contre le VIH et les IST se doit de porter un discours visant à favoriser la réduction des risques, mais a la responsabilité de recommander à tout à chacun de continuer à respecter les gestes barrières et à  rencontrer le moins possible de partenaires sexuels en dehors de son logement habituel pour contribuer à faire reculer le développement du Covid19.

Le projet territorial « Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent » fédère l’ensemble des acteurs locaux mobilisés dans le combat contre le VIH/sida et les IST et porte visant à mettre fin au sida localement d’ici à 2030. En 2018, il a été observé une baisse de -40% de nouvelles contaminations au VIH dans les Alpes-Maritimes (chiffres Santé Publique France), faisant de notre territoire un territoire pilote reconnu pour sa capacité d’innovation, son agilité et pour son efficacité dans ce combat. Cette campagne de prévention inédite est mutualisée avec « Vers Paris sans sida ».