314335166_492843206211480_8327379828819489070_n

Journée mondiale de lutte contre le sida : le programme des actions à Nice et dans les Alpes-Maritimes

Communiqué de presse du Collectif 06 de lutte contre le sida

Le recul de l’épidémie VIH marque le pas, continuons sans relâche à combattre les inégalités en santé qui font le lit de l’épidémie

À l’occasion du 1er décembre, les acteurs locaux réaffirment plus que jamais leur mobilisation et leur volonté infaillible de continuer à interpeller et innover pour atteindre l’objectif de zéro contamination en 2030 sur notre territoire.

L’épidémie en chiffres dans les Alpes-Maritimes et en France

En 2021, 65 personnes ont été prises en charge en PACA-Est pour la découverte d’une infection au VIH. L’épidémie Covid-19 a freiné l’activité de dépistage qui ne retrouve pas en 2021 son niveau d’avant la crise sanitaire (5,7 millions de test VIH ont été réalisé France en 2021 contre 6,1 millions en 2019[1]). Après une diminution de 22 % entre 2019 et 2020, on observe une stabilité en 2021 de nouveaux diagnostics d’infection à VIH en France soit environ 5 200 découvertes de séropositivité.

La stabilité du nombre de nouveaux diagnostics en PACA-Est peut s’expliquer par le déploiement de l’offre VihTest (possibilité de faire un test VIH au laboratoire d’analyse médicale, gratuit, sans ordonnance, sans rendez-vous). Ce dispositif, depuis élargi à toute la France par le gouvernement, avait été expérimenté dans les Alpes-Maritimes et à Paris dès 2019 et complète les actions menées localement depuis la crise sanitaire.

La proportion de personnes nées à l’étranger parmi ces découvertes est de 41 % et nous incite à poursuivre nos actions visant à réduire les nombreuses inégalités de santé (sociales, territoriales, de genres…) pour tenir les objectifs de mettre fin à l’épidémie.

Les actions engagées sur le territoire

Les actions visant à contrôler l’épidémie de VIH visent ainsi à :

  • élargir l’offre de dépistage et à réduire le délai entre l’infection et le diagnostic
  • engager et maintenir les personnes vivant avec le VIH dans une offre de soins leur permettant d’être traité et de conserver une charge virale indétectable (charge virale indétectable = intransmissibilité du virus)
  • maintenir et augmenter le nombre de personnes séronégatives à risque d’infection dans les programmes de prévention, particulièrement la Prophylaxie Pré-Exposition (PrEP), médicament qui protège individuellement du VIH.

Ce plancher du nombre de nouvelles découvertes ne pourra être franchi qu’en proposant des actions engagées, innovantes et en proposant une approche globale de santé sexuelle. Cette approche ambitieuse est au cœur de la stratégie mondiale de lutte contre le sida 2021–2026 proposée par l’Onusida : « Mettre fin aux inégalités, Mettre fin au sida ».

Un défi : mieux accompagner les personnes vieillissantes avec le VIH

Avec l’efficacité des traitements, l’espérance de vie des personnes vivant avec le VIH est proche de celle de la population générale. 25 % des personnes vivants avec le VIH ont plus de 60 ans sur notre territoire. Grâce aux formations dispensées cette année aux EHPAD du CCAS de Nice et à la diffusion du fascicule « Bien vieillir avec le VIH », les inégalités de prise en charge des personnes vieillissantes pourront être réduites afin de poursuivre l’atteinte de l’objectif 2030.

Commémorer le 1er décembre à Nice et dans les Alpes-Maritimes

Dès le 25 novembre jusqu’au 09 décembre 2022, les acteurs réunis dans le collectif 06 de lutte contre le SIDA organisent :

  • des actions de prévention (25, 29, 30 novembre et 1er, 7 et 9 décembre),
  • une exposition photos « Nos sœurs de la Perpétuelle Indulgence » par Vanessa Hiblot au Centre LGBTQIA+ Côte D’Azur (25 novembre à 19h)
  • une médiation culturelle autour de l’œuvre de Niki de Saint-Phalle pour des élèves du Collège Jules Romains à Nice (29 novembre),
  • une rencontre littéraire, « Les enfants endormis » d’Anthony Passeron, à la librairie Les Parleuses (30 novembre 2022 à 18h30)
  • une projection de film, (R)évolution SIDA, au cinéma Jean-Paul Belmondo (30 novembre à 20h30)
  • une commémoration solennelle en présence du Maire de Nice, d’un élu du département des Alpes-Maritimes, des membres du Collectif 06, Jardin Sosno (1er décembre à 14h00)
  • un déploiement de patchworks panneaux de tissus réalisés en mémoire des personnes décédées des suites du SIDA), et une bénédiction de la plaque commémorative par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, Jardin Sosno (1er décembre à 14h00)
  • 2 soirées caritatives au bar Swing et à la discothèque Le Glam (1er et 3 décembre).

Le programme se trouve également sur le site du collectif : https://collectif06sida.fr

Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence présente sur ce visuel sont un mouvement militant LGBT ayant pour objectif la lutte contre l’homophobie et la prévention du SIDA. Elles apportent également une aide matérielle auprès des malades.

 Le Collectif de lutte contre le SIDA des Alpes-Maritimes

Le Collectif de lutte contre le SIDA des Alpes-Maritimes est coordonné par la COREVIH PACA-Est (coordination régionale de lutte contre le VIH)

En sont membres :

-           AC sida

-           AIDES

-           le CEGIDD 06 (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic) du Département des Alpes-Maritimes

-           le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur

-           le CoDES 06 (Comité Départemental d’éducation pour la santé)

-           le CRIPS SUD (Centre Régional d’Information et de Promotion de la Santé sexuelle)

-           l’ENIPSE (Équipe Nationale d’Intervention en Prévention et SantÉ

-           la Fondation de Nice

-           le Groupe SOS

-           la Mutualité Française PACA

-           Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent !

-           les Ouvreurs

-           le Planning Familial 06

-           Superséro