1000000000000171000000FFF3F33D1E801991AF

La DILCRAH réaffirme et amplifie son soutien au Centre LGBT Côte d’Azur dans ses actions contre les discriminations et pour l’accompagnement des victimes

 

1000000000000171000000FFF3F33D1E801991AF

En 2018, le Centre LGBT Côte d’Azur décrochait pour la première fois depuis sa création le soutien de l’Etat. La DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT), placée sous l’autorité du Premier Ministre et de la Secrétaire d’Etat déléguée à l’égalité femmes-hommes, avait décidé d’attribuer une subvention au Centre LGBT Côte d’Azur, suite à un appel à projets auquel celui-ci avait répondu. La DILCRAH a annoncé il y a quelques jours qu’elle confirmait en 2019 son appui au Centre LGBT Côte d’Azur en 2019 et augmentait le montant de son soutien financier.

La DILCRAH a lancé à nouveau pour 2019 un appel à projets à destination des structures locales engagées dans la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT (lesbienne gay bi transgenre). Cet appel à projets, piloté par les préfets de département, vise à soutenir des initiatives liées à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements. La DILCRAH et la Préfecture des Alpes-Maritimes ont ainsi décidé d’attribuer à nouveau une aide au Centre LGBT Côte d’Azur pour son projet intitulé « Plan de soutien aux personnes victimes de discriminations liées à l’orientation sexuelle et/ou de genre ».

Erwann LE HÔ, Président du Centre LGBT Côte d’Azur :

« Ce soutien vient une nouvelle fois reconnaitre et valoriser le travail social concret et efficace que le Centre LGBT Côte d’Azur mène auprès de publics discriminés et fragiles, en lien avec les acteurs sociaux et les collectivités.

LA DILCRAH a choisi d’amplifier son soutien et d’augmenter le montant de l’enveloppe octroyée en 2019 au centre LGBT Côte d’Azur. Elle se monte donc cette année à 5 000 euros. Le renouvellement de ce soutien, nous permettra d’améliorer encore l’accueil et l’accompagnement des personnes en questionnement sur leur orientation sexuelle et leur identité de genre, et l’aide aux personnes isolées, stigmatisées, discriminées ou freinées dans leur accès aux droits.

En France, une personne LGBT est agressée tous les trois jours et l’homophobie quotidienne est encore une réalité vécue par trop de personnes. La cabale homophobe dont est l’objet le jeune chanteur sélectionné pour le concours européen de l’Eurovision Bilal Hassani, en est une triste illustration. Les acteurs associatifs locaux comme les nôtres doivent continuer à pouvoir être soutenus dans leur travail solidaire quotidien pour aider celles et ceux qui font face au rejet et aux haines. »

Acteur militant et social reconnu à Nice et dans les Alpes-Maritimes, le Centre LGBT Côte d’Azur réalise près de 2 800 accueils par an. Les autres financeurs du Centre sont la Ville de Nice, Sidaction, la région Sud et le Département des Alpes-Maritimes.