centre_new_logo_2014-05

Le Centre LGBT Côte d’Azur organisera bien la Dolly Fête de la musique le 21 juin, mais tire la sonnette d’alarme

Depuis plusieurs années, le Centre LGBT Côte d’Azur organise chaque 21 juin une fête de rue appelée Dolly Street, rue Bonaparte à Nice. Acteur social engagé dans la lutte contre les discriminations et pour le vivre-ensemble, le Centre LGBT Côte d’Azur organise cet événement ouvert à toutes et tous, pour faire vivre la volonté de rassembler sur la place publique à Nice toutes les différences autour de la musique et de la convivialité.

 Fiers Niçois, de naissance ou d’adoption, nous sommes attachés à notre ville, Nice, à son animation, à son attractivité, à son rayonnement. Nous avons envie de contribuer à ce que les Niçois s’y sentent bien et à ce que les touristes y viennent et y passent de bons moments. Nous sommes des acteurs locaux responsables et nous mesurons, également et plus que jamais, l’importance des exigences en matière de sécurité.

 Les données sont les suivantes. Le Centre LGBT Côte d’Azur ne pourra pas organiser cette Dolly Street du 21 juin rue Bonaparte. La Préfecture et la Ville de Nice imposent des mesures de sécurisation importantes dont le coût serait à notre seule charge. Sécuriser la rue Bonaparte et la place du Pin avec des barrières, des blocs de béton et des dizaines d’agents de sécurité coûterait 10 000 euros. Aucune association n’a les moyens d’assumer financièrement de tels montants.

 Nous le disons haut et fort et nous l’affirmons clairement : nous devons être mobilisés et tout mettre en oeuvre pour qu’organiser des manifestations et des événements sur l’espace public soit à nouveau possible. 

Nous porterons l’organisation de la Dolly Street le 21 juin prochain sur l’esplanade du Mamac et du théâtre national de Nice. La sécurisation de ce lieu approchera les 6000 euros, soit le triple du budget habituel pour l’organisation d’une Dolly Street. Cet événement pourra se tenir grâce au soutien engagé et désintéressé de plusieurs commerçants niçois : le Red Kafé, le bar Malabar Station, la discothèque Le Glam et le restaurant le C Factory.

 Nous saluons l’écoute et la rigueur des agents de la Ville de Nice et de la Préfecture des Alpes-Maritimes. Mais nous voulons interpeller les décideurs et l’opinion publique. Nos élus, dans nos villes et au sommet de l’Etat, ne peuvent pas nous demander de continuer à vivre normalement et de préserver notre mode de vie, et en même temps nous laisser seuls et démunis dans le portage financier des événements qui font vivre tous les jours nos villes. Cela n’est pas possible et cela ne pourra pas durer.

 Le Centre LGBT Côte d’Azur lance ainsi un appel à l’ensemble des associations et mouvements organisateurs des événements qui font vivre notre Côte d’Azur et qui rencontrent les mêmes obstacles que nous. Nous avons une pensée solidaire pour la fédération départementale du Parti Communiste Français qui a été contrainte d’annuler la Fête du Château. Concertons nous, fédérons nous et organisons nous pour faire face à cette situation inédite !

 Nous en appelons aussi à l’Etat et aux élus locaux. Il est de la responsabilité de nos collectivités locales d’être à nos côtés, de prendre des initiatives fortes et de nous aider matériellement et financièrement à assumer les coûts contraints par leurs exigences. Sinon, nous baisserons  toutes et tous les bras, et l’animation quotidienne de la 5eme ville de France, deuxième destination touristique du pays, finira par s’éteindre.

 Nous voulons un moment de fête, de musique, de plaisir et de partage pour ce 21 juin ! Là est l’essentiel. Nous dévoilerons le programme précis de cette Dolly street ce soir.

 >Les bonnes volontés sont les bienvenues pour contribuer à la tenue de cette Dolly Street Fête de la musique :  contact@centrelgbt06.fr

>Le programme complet de la fête est ici !