STOP - Copie - Copie

Stop aux violences et propos LGBTphobes ! Rassemblement mercredi 26 septembre 18h30 à Nice

STOP aux violences et propos LGBT phobes !

 >> Rassemblement mercredi 26 septembre à 18 heures 30, place Garibaldi, à Nice<<

Cet été et cette rentrée ont vu se multiplier les propos et les violences contre les personnes lesbiennes gay bi et transgenres, légitimés par des prises de paroles publiques de personnalités et d’hommes politiques opportunistes.

A Nice, un jeune garçon, aujourd’hui accompagné par le Centre LGBT Côte d’Azur dans ses démarches, a subi une agression homophobe violente de la part d’un de ses voisins le week-end dernier. Lanceurs et lanceuses d’alerte mobilisé-e-s, nous nous rassemblons pour tirer la sonnette d’alarme et pour appeler le Président de la république et le gouvernement à tenir un discours ferme face à la montée des violences visant les minorités.

A Arles, un jeune homme a été poussé dans le Rhône après avoir embrassé un garçon. A Lille, Nathanaël, 19 ans, a été violemment agressé par deux individus. A Poitiers, deux hommes ont cru mourir après avoir été tabassés, étranglés et traînés en direction d’une rivière. A Toulouse, une jeune fille de 18 ans a été agressée sur une place du centre-ville, alors qu’elle venait d’embrasser sa petite-amie. A Compiègne, un homosexuel a été ligoté et abandonné  en pleine forêt par ses agresseurs. A Bordeaux, Damien a reçu trois coups de poings devant une discothèque gay. Un couple de jeunes filles a été aspergé d’eau de Javel à la braderie de Lille. A Paris, Vanessa, travailleuse du sexe transgenre a été assassinée. Agression la semaine dernière à Paris également de Arnaud, un jeune comédien, et de son compagnon.

A Nice, le Centre LGBT Côte d’Azur accompagne un jeune niçois victime d’une agression homophobe d’une extrême violence de la part d’un de ses voisins, le week-end dernier.

Dans les médias, la parole stigmatisante n’a de cesse de prendre ses aises. De l’homophobie quotidienne de Cyril Hanouna, en passant par les déclarations du chroniqueur Charles de Consigny sur France 2 qui estime que « en réalité, c’est presque plus facile de réussir quand on est fils d’immigré, noir et pédé que quand on est fils de français de souche entre guillemets, blanc et hétérosexuel », la discrimination LGBTphobe côtoie plus généralement une libération décomplexée de la haine xénophobe, raciste, antisémite ou anti-musulman. Qualifier lors d’une conférence de presse que les « pédés » sont des « pervers » ne semblait pas perturber Marcel Campion, candidat à la Mairie de Paris.

Nombreux sont les femmes et hommes politiques français, à saluer les choix politiques de Victor Orban en Hongrie et de Matteo Salvini en Italie, eux qui multiplient l’oppression des personnes LGBT, des populations fragiles et maltraitent le respect des droits de l’homme et de la liberté de la presse.  Et les futurs débats parlementaires sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée nous font augurer le pire.

Erwann LE HÔ, Président du Centre LGBT Côte d’Azur :

« Une agression LGBTphobe a lieu tous les trois jours en France aujourd’hui. L’homophobie n’est en rien une opinion. L’homophobie détruit des vies et elle constitue un délit. La loi est de notre côté et nous mettons tout en œuvre pour qu’elle soit appliquée fermement et pour que tout acte soit puni. Nous poursuivrons en justice les auteurs de propos et d’actes homophobes et soutiendront toute action allant en ce sens.

Nous ne laisserons pas les personnes LGBT se faire lyncher ou mourir dans l’indifférence. Nous nous rassemblons mercredi pour défendre les victimes, proclamer notre attachement au respect des droits humains et en appeler à la responsabilité de chacun-e face à la montée des haines ! »

Le Centre LGBT Côte d’Azur accueille et accompagne les personnes en questionnement sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, et épaule les personnes LGBT discriminées, stigmatisées, agressées ou freinées dans leur accès aux droits, et leurs proches. Acteur social et militant local reconnu, le Centre LGBT Côte d’Azur est composé de 23 associations. Il réalise près de 2 800 accueils par an.

>Evénement Facebook officiel ici