GaySportMed Foot 2022

Grâce à Adidas et FARE, l’équipe féminine de foot de Caram’elles devient « équipe féminine + » ou « équipe fémino-LTQIA+ »

Offrir aux personnes transgenres, indéterminées et non binaires l’occasion de jouer au foot

Le sport devrait être le premier élément d’égalité. Malheureusement, il n’en est rien. Beaucoup de personnes en sont encore très éloignées, que ce soit pour une question financière ou une question de binarité. Beaucoup de femmes et de personnes transgenres ont peu de revenus car elles ont souvent des emplois précaires. Les personnes transgenres hommes et femmes, ainsi que les personnes indéterminées ou non binaires ont du mal à s’intégrer dans des équipes de sports collectifs comme le foot qui sont complètement genrés et hétéronormées. Elles sont souvent rejetées ou ne savent pas où se situer dans la binarité des équipes.

La subvention Adidas permet aux personnes transgenres hommes et femmes, ainsi qu’aux personnes non binaires et indéterminées, de pouvoir intégrer une équipe de foot, leur donner les moyens de jouer au foot, de s’entrainer régulièrement, de faire des matchs et de participer à des tournois.

Grâce à la subvention Adidas, les inscriptions aux entrainements ainsi que les licences et assurances leur ont été offertes. Caram’elles a également pu les inscrire à GaySportMed, une compétition ouverte à toustes en payant les inscriptions, les déplacements, la restauration et l’hébergement. Une occasion unique pour toustes de pouvoir participer à un tournoi de foot, d’accéder à des vestiaires communs sans regard malaisant, etc…

 

Thanks to Adidas and FARE, the Caram’elles women’s football team becomes « women’s team + » or « women’s team-LTQIA+ »

Giving transgender, indeterminateand non-binary people the opportunity to play football

Sport should be the first element of equality. Unfortunately, there is nothing. Many people are still very far from it, whether for a financial question or a question of binarity. Many women and transgender people have little income because they often have precarious jobs. Male and female transgender people, as well as non-binary people, find it difficult to fit into team sports teams like soccer that are completely gendered and heteronormative.They are often rejected or do not know where to place themselves in the binarity of teams.

The Adidas grant enables male and female transgender people, as well as non-binary people, to join a football team, to give them the means to play football, to train regularly, to play matches and to participate in tournaments.

Thanks to the Adidas subsidy, training registrations as well as licenses and insurance were offered to them. Caram’elles was also able to register them for GaySportMed, a competition open to all by paying for registration, travel, catering and accommodation. A unique opportunity for everyone to be able to participate in a football tournament, to access common changing rooms without uncomfortable eyes, etc…