Logo-Planning-Familial (1)

Le Centre LGBTQQIA+ Côte d’Azur apporte son soutien au Planning Familial et affirme sa pleine mobilisation pour les droits des personnes trans face à l’offensive réactionnaire

Pour avoir choisi d’illustrer une affiche par un dessin d’un homme enceint, le Planning Familial est, depuis quelques jours la cible d’un harcèlement. Les propos transphobes ne cessent de pleuvoir de part et d’autre, sur les réseaux sociaux comme sur les médias de masse. Ces violences décomplexées envers les minorités de genre, condamnables par la loi, sont inacceptables.

Oui, les personnes trans existent. Oui, les hommes trans ont pu garder leur appareil reproducteur et, oui, ils peuvent être enceints. Il s’agit d’une réalité factuelle, et les personnes concernées n’ont aucunement besoin des jugements malveillants des personnes non concernées. Dans l’accès à la parentalité comme dans tout autre droit humain, les personnes trans existent et ont leur place.

 Le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur se positionne vigoureusement en soutien envers le Planning Familial, avec qui il travaille régulièrement, et l’accueil inconditionnel de toutes les personnes en demande. 

Le Centre LGBTQIA + Côte d’Azur s’inquiète par ailleurs de l’offensive réactionnaire dont cette polémique est une illustration flagrante. Des personnes, sous couvert de se définir comme féministes, s’attaquent violemment aux personnes trans, à leur parole, contribuant ainsi à leur repsychiatrisation, alors que la transidentité a été sortie de la liste des maladies mentales par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2019. Nous nous inquiétons fortement du fait également que plusieurs personnalités politiques, issues de la majorité présidentielle qui se définit elle-même comme « progressiste », abondent en ce sens en apportant visibilité et soutien à ces thèses réactionnaires. Nous le disons : il est impossible de se prétendre « féministe » lorsqu’on cible aussi brutalement et lorsqu’on jette en pâture des pire mouvements réactionnaires les personnes trans, qui constituent déjà une minorité stigmatisée et précarisée.

 Le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur réaffirme que les hommes trans sont des hommes et que les femmes trans sont des femmes. Et qu’être féministe, c’est défendre la possibilité pour chacun-e de disposer de son propre corps sans frein et sans entrave. Les droits trans sont des droits humains.

Le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur réaffirme sa pleine et enthousiaste mobilisation pour défendre, faire respecter et faire avancer les droits des personnes LGBTQIA+, et notamment ceux des personnes trans, et leur accès sans discrimination et en toute bienveillance au système de santé.

Nous ferons face, farouchement et de façon collective, à toutes celles et ceux qui s’attaquent aux personnes trans et sommes disponibles auprès de celles et ceux, véritablement féministes et humanistes, qui veulent défendre comme nous ces droits humains.