Logo Centre LGBTQIA+ Côte d'Azur (1)

Second tour de l’élection présidentielle : au-delà du barrage, engageons-nous plus que jamais tout au long de l’année pour défendre la France solidaire et inclusive que nous voulons !

Alors que l’extrême-droite est aux portes du pouvoir, nous appelons à une prise de conscience générale sur le modèle de société solidaire et inclusive que nous voulons et nous invitons chacun-e à se mobiliser tout au long de l’année, et pas seulement ce dimanche, pour défendre cet idéal et les vies des personnes LGBTQIA+.

 Le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur ne peut se satisfaire d’un « casting » de second tour qui est le triste produit de cinq années d’une politique qui a notamment contribué à dessiner le paysage qui se présente à l’issue du premier tour de cette élection présidentielle.

 Oui, nous voulons préserver l’essentiel de ce qui fait la vie démocratique de notre République, mais nous souhaitons, en acteur associatif responsable, questionner et aller au-delà d’un simple barrage à une politique d’extrême droite. Les hommes et femmes politiques doivent être nos interlocuteurs et interlocutrices, mais nous ne devons pas tout attendre d’eux-d’elles. Prenons nous en main, travaillons et affirmons-nous pour être en mesure de tenir des rapports de forces propices à l’avancée de nos valeurs et de nos droits !

 Au-delà de cette élection présidentielle et des élections législatives qui se dérouleront en juin, il appartient à chacun et chacune de s’investir comme citoyen-ne et de se mobiliser tout au long de l’année pour peser, défendre et faire vivre un modèle de société solidaire et humaniste où l’accompagnement des personnes stigmatisé-e-s, rejeté-e-s ou fragiles est une priorité.

 Le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur affirme son attachement et continuera à se battre sans relâche et sur tous les terrains pour :

>un changement d’état civil libre, simple et gratuit pour les personnes trans

>l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux personnes trans

>La préservation du droit d’asile, permettant d’accueillir et d’accompagner notamment celles et ceux qui fuient leur pays car y étant menacé-e-s de mort en raison de leur orientation sexuelle ou leur identité de genre

>Un système scolaire pleinement inclusif pour les personnes LGBTQIA+, grâce notamment au développement de sensibilisations à la lutte contre les préjugés et les discriminations tout au long des parcours scolaires

>Une consolidation du soutien politique et financier des collectivités territoriales aux associations LGBTQIA+ de terrain qui accompagnent les personnes en questionnement, dans l’accès aux droits ou face aux discriminations et agressions LGBTQIA+ phobes

L’arrêt des mutilations et des traitements infligés dès la naissance aux personnes intersexes

L’arrêt de politiques de précarité fragilisant et stigmatisant les plus fragiles, les personnes précaires, sans-abri, migrant-e-s, handicapé-e-s, séropositifs-tives, travailleurs-euses du sexe, consommateurs-trices de produits etc

>La prise en compte des spécificités sociales et sanitaires des personnes LGBTQIA+ et des personnes séropositives dans les politiques d’accompagnement du bien-vieillir (habitat inclusif, accueil en EHPAD etc)

>Le portage par la France de la dépénalisation universelle de l’homosexualité, la condamnation des Etats LGBTQIA+ phobes et la solidarité totale de la France aux minorités qui, à travers le monde, subissent la violation des Droits Humains

Ouvert en 2011, le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur accueille à Nice les personnes en questionnement sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, et accompagne les personnes LGBTQIA+ (lesbiennes gays bi trans queers intersexe asexuels…) qui en ont besoin dans leur accès aux droits, au système de soin et face aux discriminations et agressions. 2800 accueils sont réalisés en moyenne par an. Acteur sanitaire et social reconnu, maison des associations fédératrices, le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur visibilise les parcours et les expressions des personnes LGBTQIA+ et milite pour faire avancer leurs droits, dans le cadre d’une vision d’une société respectueuse et inclusive.